e versailles des createurs

Dès le début de la crise sanitaire, et la publication du patron du CHU de Grenoble, des couturières ont pris le parti de confectionner des masques en tissu bénévolement. A ce moment-là, le port du masque en tissu était très controversé, certains disaient qu’ils ne servaient à rien, d’autres que c’était mieux que rien. Dans ma tête, depuis le début ce sont les montagnes russes, un jour, je me dis que je vais en coudre, le lendemain je change d’avis en me disant que je ne veux pas donner aux gens la sensation qu’ils sont protégés alors qu’ils ne le sont certainement pas. Je passe d’une émotion à une autre, les émotions s’enchainent, l’excitation, puis l’incertitude, le déni, la colère, etc. Finalement, fin mars, l’AFNOR a publié des spécifications pour la conception des masques en tissu. J’avais au fond de moi envie, besoin, de participer à cet élan de solidarité collective. Étant en télétravail à 100% dans …

Le « tout jetable » a envahi le quotidien des Français depuis les années 1970, il était alors perçu comme un progrès, comme une forme d’émancipation, notamment des femmes. Le « tout jetable » permettait de dégager du temps pour le consacrer à d’autres activités en plein essor comme les loisirs. Par ailleurs, avec l’essor des hypermarchés et la production à très grande échelle, les produits jetables sont facilement accessibles et à petits prix.

Alors pourquoi continuer à utiliser et à laver des couches lavables quand on peut acheter des couches jetables dans les supermarchés en plein essor ? Pourquoi continuer à utiliser des bouts de tissus pour faire office de protections hygiéniques alors qu’on pouvait accéder à des serviettes hygiéniques jetables ? Pourquoi continuer à faire la vaisselle quand on recevait du monde à la maison quand il suffit d’utiliser de la vaisselle jetable ? Pourquoi se démaquiller avec du tissu quand on peut utiliser des cotons ou des lingettes démaquillantes jetables ?

Cependant, avez-vous une idée de l’impact écologique du « tout jetable » pour notre planète ? Avez-vous une idée de toutes les ressources nécessaires pour fabriquer une petite cuillère en plastique par exemple, dont la durée d’utilisation est de …

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

Gandhi

Qui suis-je ?

Je m’appelle Amandine, j’ai 34 ans, depuis toute petite je m’intéresse à la nature et à l’environnement. C’est à l’arrivée de mes 2 enfants que les choses se sont accélérées, j’ai commencé à donner mon sang et j’ai donné mon lait au lactarium.

J’ai appris la couture en autodidacte à la naissance de mon 2ème enfant en 2015, d’abord pour confectionner des sarouels dans lequel mes enfants seraient à l’aise dans leurs mouvements, puis en 2016, je me suis engagée dans une démarche de réduction des déchets et de préservation de l’environnement. J’ai alors commencé à coudre des essuie-tout lavables pour supprimer les essuie-tout jetables qu’on utilisait pour tout et rien. J’ai ensuite remplacé les cotons démaquillants par des lingettes démaquillantes lavables et le papier cadeau par des pochettes en tissu réutilisables, très appréciées de mes proches. J’ai fait de mes confections écologiques des cadeaux d’anniversaire et de Noël, pour semer des graines. Certaines ont commencé à germer, d’autres sont encore en sommeil. A chacun son rythme.

Je m’appelle Amandine, j’ai 34 ans, depuis toute petite je m’intéresse à la nature et à l’environnement. C’est à l’arrivée de mes 2 enfants que les choses se sont accélérées, j’ai commencé à donner mon sang et j’ai donné mon lait au lactarium.

J’ai appris la couture en autodidacte à la naissance de mon 2ème enfant en 2015, d’abord pour confectionner des sarouels dans lequel mes enfants seraient à l’aise dans leurs mouvements, puis en 2016, je me suis engagée dans une démarche de réduction des déchets et de préservation de l’environnement. J’ai alors commencé à coudre des essuie-tout lavables pour supprimer les essuie-tout jetables qu’on utilisait pour tout et rien. J’ai ensuite remplacé les cotons démaquillants par des lingettes démaquillantes lavables et le papier cadeau par des pochettes en tissu réutilisables, très appréciées de mes proches. J’ai fait de mes confections écologiques des cadeaux d’anniversaire et de Noël, pour semer des graines. Certaines ont commencé à germer, d’autres sont encore en sommeil. A chacun son rythme.

Mes actions pour la planète ne s’arrêtent pas là puisque je fais mes courses en vrac depuis plusieurs années maintenant, je privilégie le marché du samedi matin où je m’y rends avec mes boites en verre.

C’est donc tout naturellement que j’ai créé ma micro entreprise de couture zéro déchet et upcycling en octobre 2019.

Pour confectionner mes créations, j’attache un soin particulier au choix des tissus que j’utilise :

  • du point de vue de leur composition en faisant le choix de leur innocuité et de ce fait, j’ai porté mon choix sur des tissus 100% écolabellisés, testés (par mes fournisseurs) pour répondre aux exigences de réglementations internationales visant à écarter l’utilisation de substances nocives telles que le plomb et les colorants azoïques (REACH). Pour les sacs à pain et les sacs à vrac, le tissu en contact avec les aliments est certifié conforme au contact alimentaire;
  • et du point de vue esthétique, en choisissant des coloris et des imprimés qui vont permettre de transformer un objet du quotidien en objet utile et décoratif, parce qu’il est plus facile d’évoluer dans une nouvelle démarche quand on y trouve du plaisir.

https://ecolostris.fr
bonjour@ecolostris.fr
https://www.facebook.com/ecolostris/

Lettre d'information

Inscription à la lettre d'information

* indicates required

Vous souhaitez recevoir l'actualité d'Écolostris ? Être informé des marchés où je serai présente ? Recevoir des astuces pour vous aider à réduire vos déchets ainsi que des conseils d'entretiens pour vos essuie-tout lavables, vos lingettes démaquillantes, ou vos sac à pain ? Et parfois recevoir des mails commerciaux ? Alors inscrivez-vous à la lettre d'information Écolostris en remplissant le formulaire ci dessous !

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.